Vous recherchez un

Photographe de mariage
à Genève

[ Aucun frais de déplacement sur France métropolitaine, Belgique, Suisse, Luxembourg ]
Vous aimez le style de ce photographe ,  faites-le savoir, cliquez sur
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
  • exemple photo
voir des photos de mariage

D'autres exemples de photo dans la galerie
photo mariage

 

 

Une histoire d'amour... internationale, et même intercontinentale !

C'est à Genève, que leur histoire commence. Tous les deux sont venus, Gauthier depuis son Alsace natale et Mila depuis le... Pérou pour y trouver un travail, mais surtout un rêve.

Ils sont arrivés avec beaucoup d’espoirs et d’enthousiasme dans leurs valises; celle de Mila contenant vêtements, chaussures et vernis à ongles, celle de Gauthier, des t-shirts, du matériel de montagne et sa collection de couteaux amassés depuis l’enfance… et dans les deux un immense désir d'aventure et de changement.

Aucun des deux n’imaginait que Genève serait la ville où leur histoire d’amour naîtrait et grandirait, qu’elle serait le témoin d’un nouveau chapitre de leur vie qui commence à s’écrire aujourd’hui. Leur rencontre est aussi mystérieuse que le secret bancaire suisse, et cela leurs appartient.

Mila est arrivée pour un temps seulement, un travail qui ne devait pas dépasser 6 mois, avec toujours Paris la ville de ses études en tête… Après son 36eme renouvellement de contrat, elle a commencé à s’interroger et à se dire, que peut être Genève était la ville où il fallait rester, au moins un certain temps… au bénéfice du doute…en se disant qu’elle ne trouverait jamais ailleurs un aussi beau et grand jet d’eau.

photo de mariage à Genève

Gauthier, quant à lui, s’est installé à Genève pour un nouveau travail, il s’y est très vite adapté, a changé son portable pour un «natel» ( pour ceux qui ne le savent pas, le «natel» est un téléphone portable mais qui semble moins bien capter les appels des parents, sans doute à cause des nombreux tunnels suisses dans lesquels Gauthier semble s’engouffrer), il n’allait plus a des réunions mais des «séances» comme on dit en Suisse, et a fini par troquer son accent alsacien pour l’accent suisse, tellement plus… séduisant. Bref, ils sont tous les deux très heureux dans ce qu’ils font, une petite vie tranquille entre lac et montagne, avec amis, et collègues.

Pourtant ils sentent bien que quelque chose leur manque encore; ce quelque chose, si vous ne l’avez pas, vous ne pouvez pas réaliser à quel point c’est essentiel et cela peut multiplier par 100 votre joie de vivre.

Le jour de leur rencontre fut un grand moment. Ils trouvèrent ce qu’ils leur manquait… Un peu comme la puce qui donne vie à un natel, Mila et Gauthier peuvent en fin donner un nouveau souffle et un nouveau sens à leur vie.

photographe Genève

Gauthier revient d’un exotique voyage à Madagascar avec Luc, Laure et Michou. Sa valise à peine ouverte, le linge sale débordant, Gauthier essaye de se réadapter à la vie genevoise. Pendant ce temps, Mila a l’impression de faire un marathon, jonglant entre le travail de bureau et la préparation de sa thèse.

Ils se rencontrent et paf, ils se voient tous les jours, ne se quittent plus, et tout va très vite ! Au fil du temps, ils apprennent à se connaître, et chacun découvre un monde nouveau, qui s’appelle «l’Autre».

Gauthier découvre une nouvelle culture, une nouvelle langue (je veux bien sûr parler de l’espagnol n’est ce pas !) un nouveau pays, mais surtout, une nouvelle personne, avec ses goûts, ses habitudes et aussi son caractère; il commence à comprendre pourquoi il faut faire le lit, que telles chaussures se combinent avec telles chemises, que le pyjama se range sous l’oreiller et qu’il ne faut jamais, mais jamais, boire la dernière goutte du coca de Mila.

Et Mila fait la découverte de l’Alsace, des Alpes, et du ski, rencontre un nouveau groupe d’amis, commence à s’intéresser de très très près aux différents types de vins, apprend qu’il existe cinquante mille types de pâtes, et que la nourriture est meilleure avec du sel et du poivre. Ainsi, les jours se transforment en semaines et les semaines en mois, et en un clin d’œil, le tourbillon de l’amour est lancé. Chaque jour ils apprennent à se connaitre un peu plus, chaque jour ils rient ensemble, ils ne peuvent plus se séparer et font très vite ménage à trois avec Skype.

photo à Genève

Ca y est, c’est une évidence, ils ne font plus qu’un, et comme ils sont tellement bien ainsi, ils décident de rester ensemble pour la vie, et de concrétiser des projets et des rêves. A commencer par partager 25 m2.

Ils se disent que si on survit à cette expérience claustrophobe, c’est forcément un gage de solidité.

Mais à l’image de la fondue savoyarde et de la taxe d’habitation, une histoire d’amour serait bien triste si elle n’était partagée.

Reportage photo par .


échange de liens

 

 

 

 

close

MENU